Le déroulement d’une séance à domicile

Vous prenez rendez-vous (de préférence le matin) et je me déplace chez vous. Lors de la prise de rendez-vous, je vous pose quelques questions rapides afin de m’assurer que vous ne faites pas l’objet d’une contre-indication aux techniques de relaxation corporelles.

Pour profiter pleinement de ce moment de bien-être

Prenez une douche tiède ou chaude avant votre RDV afin de calmer le corps et de faire une transition en douceur avec vos activités quotidiennes.
Prévoyez un repas léger avant ou après suivant l’heure de votre séance.
N’hésitez pas à surchauffer votre pièce en hiver le temps du massage.
Afin de prolonger les bienfaits de la relaxation, je vous conseille de vous reposer et de boire un peu d’eau ou une tisane pour favoriser l’élimination des toxines.

J’apporte mon matériel : table de massage ou tatami.

Tout est fait pour créer une ambiance favorable à votre relaxation et vous amener sur le chemin du bien-être : Une musique douce, des huiles végétales bio neutres ou avec des huiles essentielles selon votre convenance, une diffusion d’huiles essentielles, serviettes, plaids et têtière pour votre confort.
En début de séance, nous échangeons dans le but de définir vos attentes et ainsi chaque technique sera adaptée à la personne (pressions plus ou moins appuyées).

Les techniques sont complètes, de la tête aux pieds, vous êtes en sous-vêtements ou habillé selon la technique choisie. Je recouvre les parties du corps non massées pour respecter votre intimité.
Enfin, durant une heure vous appréciez ce moment de plénitude, relâchez toutes vos tensions et retrouvez votre corps.
La table est nettoyée et les serviettes sont changées après chaque prestation dans le but de respecter une parfaite hygiène.

Important

Ces massages ont pour but d’apporter bien-être et relaxation, ils ne sont ni thérapeutiques, ni médicaux, ni érotiques, ni sexuels.
Ces soins ne sont pas des traitements médicaux et ne remplacent pas une visite chez le kinésithérapeute ou le médecin.
Le terme « massage » n’est utilisé que pour traduire des termes étrangers en français. Conformément à la loi du 30 avril 1946 et au décret n°60665 du 4 juillet 1960, des articles L489 du 8 octobre 1996.